5 astuces pour rester zen

À plusieurs égards, nous avons bien changé depuis l’ère préhistorique où nous étions pourchassés par des mammouths (en tout cas, au moins un peu on l’espère!). Pourtant, bien qu’il y ait aujourd’hui peu de chance qu’on se fasse attaquer par un de ces mammifères poilus, notre cerveau sophistiqué, lui, ne fait pas la différence et réagit au stress de la même manière (Allôôô!?).

Lorsqu’on se fait du souci à gérer les nombreuses invitations à souper, les sollicitations de toutes parts, le budget, les repas, et notre «to-do list» sans fin, l’amygdale, la partie du cerveau responsable de la réaction d’alarme de se «sauver ou se battre», communément appelée le «fight or flight» nous prépare, parfois maladroitement, à affronter ces «menaces» de notre ère moderne[i].

 

Voici donc 5 astuces pour te relaxer l’amygdale et t’aider à être (un peu) plus zen.

 

1.     PRIORISE le temps pour toi, lady

Oui, TOI d’abord. Dans le tourbillon de la vie quotidienne, on peut avoir tendance à négliger de prendre du temps pour soi ou de faire des choses qui nous font plaisir au quotidien. Afin d’être disponible pour les autres, il est primordial de commencer par être disponible pour soi-même. Dans l’avion, en cas de dépressurisation de la cabine, on suggère de mettre le masque à oxygène sur soi avant de porter assistance aux autres. Alors, pareil pour ta santé, fille. Une astuce simple: avoir en vue un rappel quotidien en effectuant une liste d’activités agréables, variées et de différentes durées qui permettent de cultiver ton bien-être.

 

2.     Faire pause pour organiser ton temps

Bon. Certains diront que l’organisation et la routine c’est plate, mais nous on trouve que gérer son temps, ça peut être exaltant! Effectivement, gérer son temps intelligemment permet d’avoir plus de liberté au quotidien pour faire une multitude d’activités mucho palpitantes! Pour ce faire, révise, à l’aide de ton agenda, la semaine en inscrivant les activités à effectuer incluant : tâches, transport, sommeil, exercice physique, repas, danse en ligne, bingo (bref, chacun son truc!) etc. Détermine ce qui est urgent et important (aka payer tes factures par exemple)  et ce qui l’est moins en employant des numéros. Identifie les activités pouvant être éliminées ou auxquelles tu pourrais allouer moins de temps. Cet exercice simple pourra même t’aider à  prendre du temps pour toi (voir astuce #1 hey, hey).

 

3.     Mettre des limites et déléguer

Afin d’alléger ton horaire, après avoir organisé ton temps et établi une routine (voir astuce #2 hey,hey),  cible les activités à prioriser et ce qui pourrait être délégué. En ayant une meilleure idée de ton horaire et des activités que tu valorises et aimerais prioriser, il deviendra également plus évident de savoir quand refuser d’autres projets ou propositions.

 

4.     À propos du moment présent

Je sais, je sais, les articles sur le moment présent pullulent actuellement sur les internets, mais s’il-te-plait, reste avec moi! Pourquoi donc est-ce que ça pourrait aider à rester zen? En fait, souvent lorsque l’on stresse, on tend à repasser en boucles le passé ou à anticiper des situations futures. Ça sonne familier? Quand on se pratique à être présent, maintenant, que ce soit en mangeant, dans nos communications avec les autres ou simplement en méditant, on change les habitudes de notre cerveau à s’en faire et on pourrait même éventuellement diminuer notre réactivité au stress![ii]

 

5.     Gérer son stress AU QUOTIDIEN

Personne ne s’attendrait à être soudainement au sommet de sa forme après être allé s’entrainer une seule fois! Et bien, il en est de même pour ta santé psychologique! Plus on se pratique à faire quelque chose, plus on devient habile. En effectuant régulièrement des activités permettant de diminuer ou gérer son stress comme écrire dans un journal, faire de l’exercice physique, méditer, lire, respirer (DAH), respecter ses limites ou passer du temps de qualité avec nos proches, on se connaît mieux et on devient habile dans la gestion de notre stress. En développant notre capacité à faire sainement face aux petits/moyens défis du quotidien, lorsque viendra l’inévitable moment d’affronter un défi psychologique marathonien, nous aurons plusieurs ressources en poche pour nous aider à naviguer la situation.

 

Bref…

À court terme, les réactions du corps face au stress ne sont pas nécessairement nuisibles pour la santé et peuvent même nous être utiles à gérer certaines situations. En revanche, lorsque chronique, le stress peut engendrer de multiples effets néfastes incluant l’épuisement physique et psychologique et la déficience du système immunitaire, nous rendant plus vulnérables aux maladies et infections et augmentant même les risques de crises cardiaques[iii]! Alors mieux vaut ne pas attendre l’épuisement total avant de prioriser notre santé psychologique et gérer notre stress.

BADAWAY. Pour plus d’informations au sujet de la gestion du stress ou pour un coup de main pour t’aider à être plus zen et contente, n’hésite pas à regarder les services de psychoéducation offerts par HappyFitness !

 

 
 

Audrey Charneux

Psychoéducatrice* 

Audrey est animée par un désir de sensibiliser les gens qui l’entourent à la prévention et au traitement des problématiques de santé mentale, ainsi qu’aux stigmas qui s’y rattachent. Elle choisit de s’associer à HappyFitness, car elle est inspirée par la vision de leur équipe dynamique qui rencontre la sienne: une approche positive et saine du sport et de l’alimentation, ainsi qu’une perspective globale de la santé et du bien-être. 

 *Membre de l’Ordre des psychoéducateurs/psychoéducatrices du Québec, OPPQ

 


 

[i]Historique du Stress. Centre d’études sur le stress humain (CESH), 6 Décembre 2017

[ii] Ngô, T.L. (2013) Revue des effets de la méditation de pleine conscience sur la santé mentale et physique et sur ses mécanismes d’action. Santé mentale au Québec, vol. 38, n° 2, 2013, p. 19-34.

[iii]Étape du stress chronique. Centre d’études sur le stress humain (CESH), 6 Décembre 2017