Cultiver sa capacité d’émerveillement

Vieillir est un concept que nous redoutons tous un jour ou l’autre. « Ahhhh, la vie passe tellement vite ». Quelque part autour de notre 20ième anniversaire, cette phrase finit par s’immiscer dans notre discours. On a la sensation de perdre le contrôle de l’horloge, que la roue tourne trop vite. Mais comment et quand ai-je perdu le contrôle? Et comment faire pour le reprendre ?

Pas de panique l’amie, l’émerveillement est ton homme.

 

L’émerveillement de l’enfant

Rien n’est plus fascinant que de remarquer l’incroyable capacité d’émerveillement des humains. Suffit d’observer un bébé : tout le fascine, tout l’impressionne. Il s’enthousiasme à un rien, il veut tout sentir, tout goûter et il peut passer des heures à pouffer de rire en jouant à cache-cache dans le garde robe. Pourquoi? Parce tout est nouveau. Son cerveau est éveillé, alerte et s’imprègne de chaque nouveauté et ainsi s’émerveille à la moindre occasion.

Trente années passent et le changement est percutant : habillé d’un complet-cravate, l’ex-bébé quitte son domicile en hélant un taxi, tôt le matin, afin de se rendre à une réunion importante. Le chauffeur lui sourit mais il ne le remarque pas. De sa fenêtre, alors que le jour se lève, on peut apercevoir un charmant parc éclairé par de somptueuses couleurs matinales. Il ne le voit pas. Trop stressé, il est avalé par le contenu essentiel de son téléphone intelligent.

Mais qu’est-il arrivé à bébé tout neuf pour qu’il se transforme en ex-bébé trop pressé ?

La perte de la capacité d’émerveillement. Cause : La routine!

En fait, la routine (synonyme : voleuse de temps) est l’ennemi puisqu’elle rend nos cerveaux paresseux et nos habitudes machinales. On devient absorbé par le travail et par les urgences de la vie et on oublie de s’émerveiller. STOP! Respire, ressent, regarde!

 

Réapprendre à s’émerveiller, un choix santé

Émerveillement: Le mot « émerveillement » vient du terme « mirabilia », l’union du mot « miracle » et du verbe « admirer ».  Certaines citations sont bien appropriées pour le décrire: « En avoir le souffle coupé » et « la mâchoire m’en tombe ».

Nous avons établi un peu plus haut que les enfants détiennent la recette du bonheur. Trop occupés à s’émerveiller devant tout, ils ne se créent jamais de routine.

Le célèbre Einstein soulignait : "Ce que l’on a constamment sous les yeux, on finit par l’oublier."

C’est un fait, mais cette habitude n’est pas irréversible, dieu merci.

 

Quelques façons de reconnecter avec l’émerveillement 

1. ÉMERVEILLE-TOI DANS TON QUOTIDIEN

  • Lorsque tu prends une marche, lève tes yeux! Ne prend pas pour acquis le paysage autour de toi.
  • Ton breuvage chaud le matin, l’apprécies-tu à sa juste valeur?
  • Regarde et écoute un feu crépiter
  • Prépare une petite attention pour un proche
  • Écoute de la musique en te concentrant sur les paroles et instruments
  • Observe les métamorphoses que provoquent le printemps et l’automne, des transformations spectaculaires (WOAAAAAH !!)
  • Ressens les bienfaits que procure une séance de sport.
  • Apprécie un bain chaud en hiver
  • Remarque la sensation dans ton nez lorsque tu respires la brise du matin, ou que tu te fais brusquement caresser le visage par une rafale de vent

Autorise l’élan d’émotion positive que ces petites situations suscitent!

 

2.  SORS DE TA ZONE DE CONFORT, ÉVEILLE TON CERVEAU ET APPRENDS DE NOUVELLES CHOSES

  • Un instrument de musique?
  • Un nouveau sport?
  • Un cours de cuisine?
  • Un documentaire (géographique, historique ou animal)
  • Ton travail t’ennuie? Change!
  • Emprunter un chemin différent pour se rendre au travail ? Allez, soyons fou !
  • Apprendre une fable de La Fontaine ou tout autre poème de ton choix par cœur.

 

3. PRENDS DES VACANCES

Ce point est d’une importance telle qu’il se serait mérité un article à lui seul. S’accorder des vacances est essentiel à ta santé et c’est une excellente façon de cultiver l’émerveillement. Raison de plus : c’est l’fun!

Pour faciliter le fameux « lâcher prise », le voyage est une solution assez efficace.  J’adhère donc à 100% au voyage- minimum 2 fois par an- une excellente thérapie et source de bonheur immédiate. (Par voyage, je n’entends pas nécessairement l’envol vers un autre continent. Faire le touriste dans sa propre ville, ça compte!)

En vacances, ton cerveau est éveillé, fasciné et captivé par tout ce que tu vois. En plus, la routine est OUT (merci bonsoir !) et on a subitement l’impression qu’on voit les heures passer, qu’on a le contrôle sur le temps.


La vie devient beaucoup plus intéressante en cultivant la capacité d’émerveillement d’un enfant. Associer émerveillement à naïveté est une grosse erreur, c’est plutôt un ingrédient de base de la maturité et un signe de sagesse!

L’émerveillement est un choix. Déjà, en analysant ta routine et en te permettant un peu de flexibilité, tu pourras sentir les bienfaits de ce détachement. Ensuite, lentement mais sûrement, tu apprendras à te ré-enchanter des petites choses de la vie!

BONNE JOURNÉE :D

P.S On vous conseille fortement le visionnement de cette vidéo :

Crédit photo: image en entête

2 Comments