Festin des campeuses

Petit budget, longue fin de semaine de libre et méga offre sur l’achat de notre première propriété (c’est-à-dire 50% de rabais sur une tente 3 places), Chloé et moi décidons tout bonnement de partir se ressourcer lors d’une fin de semaine de camping dans les Adirondacks. « Essayez ces sachets, les filles! », nous dit le vendeur bien intentionné et préoccupé de notre survie en forêt. (Il faut dire qu’on n’a pas nécessairement l’étiquette « Fille Scout » apposée sur le front). « Il suffit de rajouter de l’eau bouillante au contenu déshydraté, et hop! Vous voilà un repas tout prêt, tout chaud, qui se mange à même le sac! » Ho-Oh, faux pas nutritionnel. Clairement, ce cher ami ne sait pas à qui il a affaire! Survie ou pas, pour les filles de HappyFitness, de la poudre pleine de sodium qui se fait passer pour un repas, c’est NON. La solution : la nutritionniste en moi vous fait part de ses petits secrets pour maintenir vos standards de foodie santé à son juste niveau et ce, même dans le fin fond des bois!


Le secret en planifiant ses repas de camping est de consommer les aliments les plus périssables en premier, alors que les icepacks sont encore fonctionnels, puis de manger les aliments non périssables par la suite. C’est logique, mais encore faut-il y penser! Voici donc un exemple de menu équilibré et succulent pour vos prochaines vacances sans domicile fixe :

 

Déjeuner : Pouding de chia exotique et fruits frais

On vous a déjà vanté les mérites de la graine de chia. Et bien, quoi de mieux qu’un pouding de chia préparé à l’avance pour un matin pleinement satisfaisant! Dans un contenant hermétique, nous avons déposé 3 c. à table de chia, quelques baies de goji, 1 c. à table de beurre de coco et beaucoup de cannelle. De 30 à 40 minutes avant le déjeuner, il ne reste plus qu’à ajouter un petit lait de soya à la vanille (200ml) et de danser le cha-cha-cha en agitant le tout vigoureusement. On complète avec des fruits frais moins délicats comme des agrumes ou des bananes. 

NB : Pour des raisons pratico-pratiques, nous préférons apporter des petits laits de soya individuels versus les grandes boîtes qui, une fois ouvertes, doivent être placées au froid.

Pour les fans de café au lait, traînez votre cafetière espresso (si vous avez un brûleur) ou procurez-vous des sachets de café instantané auxquels vous ajouterez de la poudre de lait écrémé, du lait UHT (style Grand Pré) ou du lait de soya.

 

Lunch : Bagel au fromage à la crème et pesto, œuf cuit dur, crudités, fruits, chocolat noir

Pour une grosse journée de rando, une bouteille d’eau gelée placée stratégiquement dans votre sac à dos fait d’une pierre, deux coups : elle garde votre lunch au frais et fait un breuvage rafraîchissant pour s’hydrater tout au long de l’ascension. S’il fait très chaud, pensez plutôt à geler une boisson de réhydratation pour sportif maison (recette ici). Côté nutrition, on souhaite un lunch léger et bien énergisant, qui nous aide à récupérer de l’effort physique infligé par la montagne et ne nous rend pas somnolente tout l’après-midi en dirigeant notre énergie vers notre système digestif. Nous avons donc carburé avec un bon bagel frais, puis traité nos muscles aux petits oignons avec les protéines de haute qualité contenues dans les œufs. Le carré de chocolat noir, c’était la touche fancy du repas et la gâterie bien méritée au sommet de Giant Mountain!

 

Souper : Bol asiatique

bol asiat.png

Camping ou pas, notre philosophie de la gastronomie se résume ainsi : tout est meilleur dans un bol ! Pour un repas coloré et équilibré super facile, versez de l’eau chaude sur des vermicelles de riz jusqu’à ce qu’elles s’attendrissent. Placez-les au fond du bol et garnissez de saumon et maïs en conserve, de graines sésame grillées, d’avocat, de crudités et d’algues wakamé réhydratées dans l’eau froide, tout simplement. Finis, les repas en poudre!

 

Collation : Barres tendres maison

BT2.png

Croquer dans une barre granola faite avec amour ne sera jamais comparable à l’action d’en déballer une du commerce. Inspirez-vous de cette recette simple, puis modifiez-la selon vos goûts et les ingrédients que vous avez sous la main! À la fois tendres et fermes, ultra goûteuses et texturées, ces barres sont une petite bombe d’énergie qui vous permettra de grimper tous les sommets des Adirondacks.

 

Apéro : Party mix sucré-salé

Apéro.png

Si comme nous vous campez chez les voisins du Sud, profitez donc de la boutique hors taxes pour vous approvisionner en antioxydants et en resvératrol (un composé bénéfique que l’on retrouve entre autres dans le vin rouge, tiens). Pour accompagner votre verre, créez un assortiment de grignotines sucrées-salées comme des cerises juteuses, des pistaches plaisantes à écaler et des pois-chiches rôtis épicés (allo les fibres et les protéines). Plus excitant et pas mal plus santé qu’un sac de chips BBQ et une Kit Kat!


Bref, c’est impressionnant de constater qu’avec presqu'aucun matériel de cuisine, on peut faire des repas miraculeux en plein air! Et puis, "sécurité alimentaire 101", rappelez-vous que les aliments potentiellement dangereux (produits laitiers, viandes, mets prêts-à-manger, etc.) ne devraient pas passer plus de deux heures au-dessus de 4 degrés Celsius!

BON CAMPING À TOUS!


Crédit photo "Lunch" : Bagel St-Viateur 

 

Comment