Fraises géantes et OGM 

« OMG achète pas ça! c’est plein d’OGM! »

« Ah oui, vraiment…? »

Le mot OGM était sur toutes les lèvres ces dernières années. Il vous est surement déjà arrivé d’acheter des fraises aussi grosses que votre poing et d’attribuer le phénomène au OGM. Mais l’est-ce vraiment? En fait non… ces grosses fraises ne sont pas des fraises transgéniques!


Mais alors, qu’est-ce qu’un OGM?

Un OGM, organisme génétiquement modifié, est «un microorganisme, une plante ou un animal dont le patrimoine génétique a été modifié par génie génétique pour lui attribuer des caractéristiques qu'il ne possède pas du tout ou qu'il possède déjà, mais à un degré jugé insatisfaisant à son état naturel, ou pour lui enlever ou atténuer certaines caractéristiques jugées indésirables». (1)  

Traduction : Un aliment génétiquement modifié est donc un aliment dont les gènes ont été intentionnellement altérés.

 

Pourquoi les OGM? Dans quel intérêt l’industrie agroalimentaire modifie-t-elle la composition génétique des aliments?

On peut génétiquement modifier les organismes pour qu’ils soient plus résistants aux insectes. On peut aussi améliorer la tolérance des fruits et des légumes aux herbicides ou encore les rendre plus résistants aux virus. Il est aussi possible de changer la composition nutritionnelle des aliments grâce à la transgénique. À cet effet, un riz riche en béta-carotène (vitamine A), le Golden rice, est présentement en création et pourrait permettre de réduire les carences en ce micronutriment (béta-carotène) dans les pays en voie de développement où le riz est consommé à presque tous les repas! Puis, les OGM permettraient une croissance accélérée, les agriculteurs pourraient donc obtenir de meilleurs rendements et « mieux » nourrir la planète!

En effet, l’idée de bien nourrir la population grandissante est l’un des avantages souvent défendu par l’industrie alimentaire pro OGM. Toutefois, cet argument est à prendre à la légère, car selon une étude de l’Union of Concerned Scientist – groupe américain de recherche – c’est toute l’amélioration des techniques agricoles des dernières années qui a permis d’augmenter les rendements et non l’utilisation des OGM.

 

Quels sont les effets des OGM sur ma santé?

Selon l’Organisation mondial de la santé (OSM), les OGM ne comportent pas plus de dangers que les aliments issus de cultures traditionnelles. Toutefois, considérant que ceux-ci sont relativement nouveaux, les effets à long terme d’une consommation d’aliments génétiquement modifiés sont  toujours à l’étude.

 

Quels aliments sont des OGM?

Actuellement, au Canada, on dénombre une quinzaine d’aliments approuvés ou en processus de l’être, mais seuls le maïs-grain, le maïs sucré, le soja, le canola, la betterave à sucre et la luzerne peuvent légalement être commercialisés.

Sachez néanmoins que les cultures GM de canola, de maïs-grain et de soja GM sont principalement destinées à nourrir les animaux et seule une faible proportion d’aliments achetés en épicerie en contiendrait des traces (particulièrement de soja ou de maïs). 

Pour éclairer le consommateur, l’organisme Green Peace a produit un guide qui liste les produits pour lesquels leurs fabricants garantissent ou non l’utilisation d’ingrédients sans OGM. Garder tout de même en tête que ce guide est publié par un organisme fortement positionné anti-OGM et que dépendamment des traitements de transformation reçus, un produit issu de la culture OGM pourrait ne pas réellement contenir de protéines génétiquement modifiées.

 

Comment puis-je savoir si je mange des OGM?

Actuellement, il n’existe aucune loi qui oblige l’étiquetage des aliments avec OGM au Canada. Santé Canada n’exige l’étiquetage que si l’aliment GM, ou tout autre aliment, comporte un risque pour la santé et comme les aliments transgéniques sont sans danger selon l’OMS, nul besoin de les identifier. Le fabricant peut quand même volontairement apposer une mention! C’est notamment ce que Cheerios, le géant du marché des céréales, a fait afin de plaire aux consommateurs. Voir une grosse compagnie agroalimentaire comme General Mills - qui s’est toujours battu pour ne pas que l’étiquetage des OGM devienne obligatoire - changer de cap vers la transparence démontre que les demandes du consommateur se font bien entendre.

 

Qu’est-ce qui fait en sorte que les OGM sont AUTANT pointés du doigt?

Les OGM ont un lourd désavantage côté écologique. En effet, les cultures GM semblent être toxiques pour les insectes non nuisibles, soit ceux qui ne causent pas de dommage à la plante et qui auraient même des effets positifs sur les plants (ex : les abeilles ou les vers de terre).

Les insectes nuisibles peuvent aussi devenir résistants aux agents toxiques sécrétés par la plante. Ces populations d’insectes résistants pourraient éventuellement ravager tout un champ de plants de culture GM. Ainsi, en dépendant majoritairement de la culture GM, les agriculteurs pourraient perdre des productions au grand complet, ce qui menacerait la sécurité alimentaire de la planète!

 

Je suis toujours septique sur ma consommation personnelle d’OGM… Que faire?

Si pour X raison, vous ne souhaitez pas consommer d’OGM du tout ou le moins possible, la meilleure solution est de consommer bio ou de vous approvisionner auprès d’un producteur local en qui vous avez confiance.

 

Bien! Toute cette histoire d’OGM est plus claire! Mais si les grosses fraises ne sont GM, pourquoi sont-elles alors rendues SI grosses?

Revenons au mystère des grosses fraises…Elles sont le résultat de nombreux croisements sur plusieurs générations. Les agriculteurs font en fait de la sélection artificielle. Ils font se reproduire entre eux que les plants de fraises les plus grosses, et toujours plus grosses,  afin de produire des bébés fraises gargantuesques!


Quelques faits saillants sur les OGM :

  • 81% des cultures de soja et de coton sont des cultures génétiquement modifiées
  • La superficie totale en culture GM ne cesse de croitre
  • Le soja est la principale culture d'OGM en superficie dans le monde, suivi du maïs.
  • Le producteur numéro 1 d’aliments OGM est sans étonnement les Etats-Unis, suivis du Brésil
  • Les cultures GM nécessitent l’utilisation d’un herbicide spécial, le Round Up, qui est produit et commercialisé par les mêmes compagnies (ex : Monsanto) qui développent les OGM
  • L’état du Vermont vient récemment d’adopter une loi qui lui permettra d’être le pionnier américain en terme de l’imposition d’un étiquetage obligatoire pour les produits GM
  • La chaîne américaine de supermarchés Whole Foods obligera prochainement les compagnies qui produisent les aliments vendus dans ses épiceries d’indiquer leur contenu en OGM

 

RÉFÉRENCES

EXTENSO, Les OGM, doit-on avoir peur?, 03/10/12

OGM. GOUV. QC.CA, Source d'information sur les organismes génétiquement modifiés.

APRIL-LALONDE GABRIEL, Les organismes génétiquement modifiés (OGM), Notes de cours - Université de Montréal, 22/04/14

LIBÉRATION, Sciences: Les gains de rendement de OGM surestimés, 20/04/09

GREENPEACE, Guide des produits avec ou sans OGM. 01/11/04

Comment