Chia par-ci, chia par-là

Si vous passez beaucoup de temps à rincer votre œil gourmand sur Instagram ( … coupable! ), ces petites graines rondes ont sans doute déjà piqué votre curiosité. Blanches ou noires, entières ou moulues, le Salvia Hispanica - Chia de son petit nom - a fait le voyage d’Amérique latine vers l’Amérique du Nord pour nous faire cadeau de ses vertus santé.


Fibres solubles

Côté nutrition, il est intéressant de savoir qu’avec une seule cuillère à soupe, vous obtiendrez un bon 4g de fibres. Ça équivaut donc à une source élevée. La particularité du chia est qu’il est riche en fibres dites solubles. Une fois dans votre estomac, ce type de fibres absorbe une grande quantité de liquide et gonfle comme une balloune, ce qui crée un effet coupe-faim en vous stretchant le bedon. Non seulement vous êtes rassasiés plus vite et mangez moins (en théorie), mais le gel formé par la combinaison fibres-liquide favorise une digestion plus lente et un niveau d’énergie plus durable. Bref, elle empêche le carburant de votre repas d’arriver en bombe, d’un seul coup, dans votre sang et de disparaître presqu’aussitôt – vous laissant semi inconscient devant votre ordi au bureau.

 

Omégas-3

En plus des fibres, cette précieuse cuillère de chia renferme également de l’acide α-linolénique (hein?), c’est-à-dire un oméga-3 d’origine végétale. Bien que ce soient ceux d’origine marine qui procurent le maximum de bienfaits pour le cœur et le cerveau, une petite partie des omégas-3 du chia est convertie par vos charmantes enzymes en EPA et DHA, soit les formes d’omégas-3 que l’on retrouve dans le saumon, par exemple. Le taux de conversion demeure toutefois modeste; on parle de moins de 10%. Cela dit, en consommant du chia régulièrement, vous augmentez vos apports en acide α-linolénique (oméga-3 végétal) par rapport aux acides gras omégas-6 qui sont sur-représentés dans l’alimentation Nord-Américaine. Bref, vous modifiez le ratio oméga-6 / oméga-3 à votre avantage, ce qui est favorable à la santé globale.

 

Antioxydants

Comme si en nous procurant fibres et omégas-3 le chia n’en faisait pas déjà assez, il continue de nous épater avec son pouvoir antioxydant. En effet, l’acide phénolique et les flavonols qu’il contient contribue à protéger nos cellules des bad guys. Merci, chia!

 

Des idées pour les utiliser

Bien sûr, vous pouvez bonifier vos smoothies, yogourts, salades et soupes en les parsemant de chia comme des confettis. Mais avec tout ce qu’il fait pour vous et votre santé, pourquoi ne pas lui donner la vedette en concoctant des délices carrément à base de chia? Les poudings sont particulièrement faciles et rapides à préparer : 3 c. à soupe de graines entières + 1 tasse de lait au chocolat, bien brasser le tout dans un pot Mason, laisser la magie opérer pendant 40 minutes au frigo et le tour est joué (crédit recette : l’emballage de mes graines de chia Prana). Aussi, une petite cuillerée s’ajoute bien aux eaux aromatisées pour une boisson plus soutenante. À vous d’exploiter votre créativité!

 

Où se les procurer

Vous trouverez les graines de chia dans plusieurs épiceries, dans les magasins d’aliments naturels ou directement sur le site web de Prana, une entreprise montréalaise qui offre plusieurs super aliments et collations biologiques. 

 

Références 

FCÉN. Graines de chia, déshydratées, code 2511, Santé Canada

MOHD ALI et al. The Promising Future of Chia, Salvia hispanica L., 09/08/12.  

EXTENSO, Le chia: la graine miracle? , 28/11/12.  

PASSEPORT SANTÉ, Chia, 07/11. 

EXTENSO, Le point sur les acides gras oméga-3, 28/11/12.

 

Crédit photo : Prana 

Comment